Interview auteur indé : J.L Treuveur et sa série fantasy aux émotions intenses.

Nous nous retrouvons pour ce quatrième rdv. N’hésitez pas à vous rendre dans la catégorie « Tea Time » pour rencontrer les deux auteurs précédents !

Aujourd’hui, je vous présente J.L treuveur,  que je remercie énormément pour avoir répondu à mes questions 🙂

Bonjour Jessica. Pourrais-tu te présenter toi et tes romans ? 

Pour parler essentiellement de mes œuvres, je suis l’auteur de la saga Thérianthropia. Une aventure Fantasy sur cinq tomes qui se compose comme suit :
1 – La Boîte
2 – Le Sceptre de Pan
3 – Le Cœur de Glace
4 – La Larme d’Aphrodis
5 – L’Armure Philosophale
Thérianthropia est une Fantasy un peu particulière parce qu’elle se démarque du genre « traditionnel » par sa profondeur psychologique. J’ai fait ce choix d’écrire une Fantasy hors normes et peu schématique qui me ressemble. Aussi, si l’action rythme intensément l’aventure au fil des pages, l’émotion y est omniprésente et immerge le lecteur dans un univers aussi imaginaire et instinctif que réaliste. L’aventure peut-être aussi sombre que légère, mais mon écriture n’est jamais crue. Thérianthropia touche un large public et a converti des personnes non adeptes de la Fantasy parce que l’histoire offre un grand choix d’attaches à ses lecteurs. Les personnages de la série sont mis en avant, traités avec beaucoup de réalisme et il est facile de s’identifier à eux. Ils sont nombreux, mais tous très différents et bien reconnaissables, car leur psychologie est justement très travaillée. D’ailleurs, les couvertures de la saga sont représentatives de cet aspect puisqu’elles ont chacune leur protagoniste central qui est le point d’ancrage de chaque tome.
Si le premier livre rel1-la-bo-te_2_origate l’histoire de base qu’est celle de Jessie, une dryade perdue qui marche sur le chemin de son identité avec pour quête de retrouver sa Boîte mystérieuse, elle n’est que le noyau d’une communauté de personnages d’importance égale qui suivent tous leur propre destinée. Ainsi, le second livre redéfinit sa base sur le Fantôme noir dans une ambiance plus impulsive, sanglante et vengeresse tandis que le troisième livre est encore différent des deux autres et continue dans un climat très froid, figé, mais où paradoxalement l’émotion est à son comble. C’est aussi le tome le plus épique et romantique, car j’y ai introduit deux légendes que j’aime énormément qui sont celles de Merlin l’Enchanteur et de la Reine des Neiges, célèbre conte d’Andersen.

Comment t’es venue cette idée de roman ?

Eh bien, cela peut faire très cliché, mais c’est un rêve à un moment donné de ma vie qui a été le déclenchement de cette saga. Au réveil, je savais exactement ce que je devais écrire et comment je devais l’écrire. Depuis mon rêve se mue en réalité. Thérianthropia est, au fond, une œuvre très personnelle, un prolongement de moi, mon âme qui reste, en ses pages, immortelle.

Comment s’est déroulé le processus d’écriture ? (motivation, plan, organisation … ?)

02-le-sceptre-de-pan-2_origJe n’ai pas de plan. Je sais où mon histoire commence et je sais où je veux qu’elle finisse. J’écris donc au fil de mon inspiration, avec instinct et émotion. Mes personnages sont les véritables maîtres de l’histoire et suivent leur propre logique par rapport à leur psychologie. Cette manière d’appréhender les évènements rend mon écriture facile et naturelle. Ma plus grosse difficulté réside dans le fait de garder une cohérence parfaite de bout à bout, car l’univers Fantasy introduit beaucoup de facteurs étrangers à la réalité. Je ne m’impose rien, si ce n’est un tome tous les ans pour satisfaire mes lecteurs fidèles et je ne gâche pas mon plaisir avec des contraintes. J’avance simplement sans me décourager avec toute ma passion.

Quels sont tes futurs projets ?C8AdkBkX0AAR5wW.jpg large

Je suis en train d’écrire la seconde moitié du tome IV de Thérianthropia « La Larme d’Aphrodis » qui paraîtra en 2018 puis j’attaquerai, non sans une grande quantité d’émotions complexes, le dernier tome de la saga. En suivant, j’ai un projet de fan-fiction sur l’univers des Comics que je dois honorer, car j’ai fait une promesse. Cette histoire sera diffusée sur plateforme et elle sera une co-écriture avec quelqu’un de spécial pour moi. Mais comme dirait cette personne : « j’en dis pas plus… »

Un dernier mot ? Des conseils pour écrire ?

Eh bien, un mot pour toi, Julie. Je te remercie beaucoup pour ta proposition d’interview et de m’offrir l’opportunité de parler de Thérianthropia. Et je suis absolument ravie d’avoir fait ta connaissance en personne à Toulouse ! J’espère que mon univers t’enchantera.
Je n’ai pas de conseils particulier à donner si ce n’est de ne jamais abandonner son rêve, sa passion et de toujours se battre pour se réaliser soi-même. Ouais, l’œil du tigre ! Si tu la veux la médaille, il faut la gagner ! (Rocky Balboa est mon mentor ^.^)
Vous pouvez retrouver J.L Treuveur sur les différents réseaux :
 
Son livre est disponible sur 
Merci encore à J.L treuveur et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une autre interview, une autre rencontre 🙂
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s