Zephyria : Néphilim, d’Anaïs Guilmet

zephyria-tome-1-nephilim-862420-264-432

Auteur : Anais Guilmet

Édition : Auto-Edition

Genre littéraire : Fantastique

Ma note : 3,5/5

Résumé

Ni son nom, ni sa vie passée n’a une importance réelle.
Qui est-elle ? Savoir ne vous aidera pas. Vous vous posez la mauvaise question.
Il y a deux ans, sa vie a complètement changée. Après une agression qui a faillit lui coûter la vie, elle se voit forcée de vivre recluse. Une nature qui lui était d’abord inconnue s’est éveillée ce soir-là, empêchant la mort de l’emporter. Et au grand jamais, personne ne doit savoir ce qu’elle est.Pourtant, étouffée dans le monde des humains, elle a choisit de partir pour apprendre à se connaître, cependant, elle va devoir vivre cachée parmi ses semblables.
Elle fait partie d’une espèce que la population des cieux hait plus que tout.

Son ange gardien veille sur elle, il sait ce qu’elle est. Il sait que sa mission de protection va être ardue pour lui. Il est prêt à beaucoup de chose pour elle, mais il était loin de se douter de ce que sa protégée allait lui faire endurer.

Tout semble aller pour le mieux dans sa nouvelle vie, mais en parallèle, les Anciens du Conseil des anges ne parlent que de La Prophétie. Tandis qu’au même moment, une ombre se tapie dans les ténèbres pour se l’approprier.
Et cela risque de fortement perturber l’équilibre du monde céleste.

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Anaïs cherchait des lecteurs pour la sortie de son livre le 15 janvier 2017. Vous me connaissez, j’adore les histoires d’anges. C’est donc avec détermination que je me suis plongée dans ce récit.

Mon avis

C’est une histoire que j’ai adoré malgré ces quelques petits défauts que j’explique plus bas.

Nous suivons les aventures de plusieurs personnages simultanément dans ce récit mais il est tout de même concentré sur notre protagoniste Jessyca que j’ai particulièrement détesté (en tant que personne). Tout est dit et fait pour que l’on puisse la plaindre sans forcément partager ce qu’elle ressent. L’auteur nous invite à la maudire. C’est une fille à très fort caractère, à la limite de l’excessif et du vulgaire, qui est une véritable bombe. Elle réfléchit après avoir agit.

Au début l’action est présente. Jessyca est au centre de l’attention. Cela fait plusieurs années que son ange gardien, Gabriel, veille sur elle. Ce n’est pas une humaine. Pour les anges c’est une Néphilim (mi humaine – mi ange). Mais personne doit être au courant de ce qu’elle est, sinon le conseil  va s’occuper d’elle est la renvoyer sur terre. Elle va donc partir de chez elle pour vivre une vie d’ange en cachant sa véritable nature aux yeux de la communauté.

C’est entouré de son ange gardien et de ses amis archanges qu’elle va devoir mener sa nouvelle vie avec de nouveaux cours, nouvelles rencontres etc … Mais malheureusement, elle est en danger, car un certain Daniel la recherche pour invoquer une prophétie.

Jessyca fait beaucoup de bêtises au point de se mettre en danger et elle ne réalisera que trop tard qu’elle a fait du mal autour d’elle. Ce qui m’a énervée c’est que Gabriel fait tout pour la soutenir et réparer les pots cassés. Une relation ambigu existe entre les deux personnages. Ce n’est que vers la fin que j’ai appris à apprécié la protagoniste.

Dans l’écriture lui même on discerne quelques erreurs. Ce que j’ai trouvé bien souvent inutile c’est lors d’une action passée l’auteur nous propose la même version mais du point de vue d’une autre personnage en ré-expliquant la scène. Pour ma part, cela n’a pas d’intérêt particulier.

A part ces quelques faits, l’intrigue est bien menée.La fin ! Je ne m’y attendais pas du tout ! On pense à une fin heureuse, on croit qu’il va se passer quelque chose, une sorte de rébellion qui va se produire dans l’esprit de Jessyca mais pas du tout. La fin promet une suite dans les nuages auprès des anges, ce qui peut remonter le moral des lecteurs.

Les personnages sont nombreux et attachants. J’applaudis particulièrement l’imagination de l’auteur !

En bref

C’est une bonne lecture avec énormément d’actions. On est souvent énervé et embarrassé dans ce livre. On a beaucoup d’espoir pour la tournure des évènements mais l’auteur à su prendre un chemin différent de ce qu’on nous propose habituellement.

Malgré le « pavé » que peut représenter ce livre je ne me suis pas ennuyée malgré les ressentis de plusieurs personnages sur une même scène.

C’est un univers où le lecteur s’immerge très facilement. A déconseillé cependant (c’est mon avis) au moins de 15 ans (sensualité et sexualité au programme ^^).

Publicités

Une réflexion sur “Zephyria : Néphilim, d’Anaïs Guilmet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s