TEA TIME

Mon second récit, bienvenue à « L’Olydéa ».

Aujourd’hui et comme promis, je vous parle d’un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur. Une histoire à laquelle j’ai tellement pensé durant tant d’années que je peux l’écrire sans avoir de doute sur les éléments et la tournure du récit.

Dans mon esprit j’ai les actions principales, les rencontres, l’intrigue, les découvertes, l’évolution du monde et des personnages. Je vous annonce donc que je suis en train d’écrire un second récit.

Je ne parlerais pas de « second roman« , car la première histoire est toujours en cours d’écriture et j’en suis qu’à la moitié au jour d’aujourd’hui. Vous devez vous dire que je suis une folle, voire impatiente, voire insatisfaite et j’en passe … .

Tout comme « Son ange gardien – A la frontière du réel » (ICI vous aurez toutes les infos sur cette première œuvre), c’est une histoire que j’ai inventé à mes années lycée. En fait c’est simple, je sortais avec un mec que « j’idéalisais » tellement qu’il prenait par à mes rêves et que j’ai inventé tout un monde autour de lui. Les années passèrent et le personnage tiré de ce mec du lycée prenait une autre forme. Bien sûr, j’ai changé les aspects physiques et caractériels pour la fiction cela va de soi. Mais le comble dans tout ça, c’est que le mec avec qui je sortais au lycée et grâce à qui j’ai inventé le protagoniste, est mon compagnon actuel depuis plus de deux ans !

Non promis je ne l’ai pas fait exprès.

Ce monde est donc le titre de mon récit que j’ai appelé l’Olydéa.

Je n’ai pas fait de synopsis précis mais je vais vous donner quelques infos 🙂

Eleina est une jeune femme de 21 ans vivant en France. Très proche de sa famille et de sa passion pour la musique, elle n’imagine pas un instant que dans quelques heures ça vie va basculer … à tout jamais.

Un soir de printemps, Lei va être prise au piège et passer à travers une porte. Elle va atterrir dans un endroit inconnu : l’Olydéa. A des années lumières de chez elle, Lei va être confronté à ce monde qui n’est pas le sien, un peuple généreux et magique à l’esprit très ouvert. Ce qu’elle ne sait pas c’est que le danger est présent depuis son arrivée… Va t-elle survivre à tout ça ? Aura t-elle la force de reconstruire une nouvelle vie ? Va t-elle pouvoir changer ou va t-elle tout simplement, vouloir rentrer chez elle ?

Seuls les rencontres et les sentiments, pourront la faire changer d’avis …

Pourquoi ce récit me tient à cœur ?

Parce-qu’avant toute chose j’ai inventé ce monde de toute pièce. Je ne me croyais absolument pas capable de produire un tel monde avec de tels détails. Les personnages dans mon esprit sont forts et j’espère vraiment bien retranscrire mes représentations sur papier (ou ordinateur) et donner vraiment un maximum de puissance dans chaque action clef.

Pour poursuivre, les personnages et ce monde peuvent évoluer dans le temps. Si j’arrive à terminer cette première œuvre, je sais pertinemment que je pourrais faire une suite et modeler à ma manière la prolongation de l’histoire.

Ce récit fait aussi le lien avec le vécu et la création de ce monde lorsque j’étais plus jeune. Non pas que je sois vieille mais quand même 🙂

Pourquoi ne pas avoir attendu d’avoir fini « Son ange gardien – A la frontière du réel » pour pouvoir l’écrire.

Parce qu’il m’arrive d’y penser tellement que cela peut rythmer mes journées. Il fallait à tout prix que je l’exorcise par écrit et que je me rende compte par moi même si le récit tenait debout. Pour le moment, je suis assez satisfaite de ce début de roman.

Normalement, tenir deux récits à la fois est incompréhensible voire même dangereux. Car au bout d’un moment, on peut délaisser une histoire pour l’autre et inversement. Et puis il ne faut pas oublier que c’est deux fois plus de temps à y consacrer. On peut se dire finalement « j’aurais pu finir le premier roman si je n’avais pas commencer un deuxième ».

Vais-je le regretter ? Pour le moment pas du tout. J’avais pour projet de finir la première histoire fin 2016. Mais si je me tiens à respecter le temps, je ne respecterais pas le plaisir d’écrire. J’écris pour moi avant tout. Ce monde je dois le mettre sur pied. On verra l’année prochaine si un des deux récits sera terminé 🙂

Caractéristiques de « l’Olydéa »

  • Genre : Fantastique, Fantasy, Romance
  • Narrateur : Absent, écrit à la troisième personne.
  • Couverture : Une couverture web est prévue. En cours de réalisation.
  • Bêta lecteur : Une personne à lu le début du récit. J’ai pris en compte ses remarques. Si d’autres souhaitent me donner leur avis sur ce début de roman, contactez-moi 🙂

Sachez que je suis en train de réfléchir pour une publication sur Scribay. Ceux qui sont pour, faite-le moi savoir 🙂

PS: « Son ange gardien » est toujours d’actualité sur Wattpad j’ai dépassé le chapitre 40. N’hésitez pas à aller faire un tour pour ceux et celles qui aiment le Surnaturel – Romance.

Voilà vous savez tout ! N’hésitez pas à me parler aussi de vos écrits actuels, ceux qui inondent votre esprit et qui ne lâche pas votre pensée chaque jour 🙂

Merci beaucoup de m’avoir lu. Dès que j’ai la couverture, je ne manquerais pour rien au monde de vous la faire découvrir ! Bonne journée les loulous !

 

 

Publicités

22 réflexions au sujet de « Mon second récit, bienvenue à « L’Olydéa ». »

  1. Il n’y a rien de mal à mener deux projets d’écriture en parallèle, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, il n’y a pas de méthode universelle, à chacun d’appliquer celle qui lui convient le mieux. Ensuite, l’écriture doit rester un plaisir, donc autant mettre temporairement de côté le texte 1 si le 2 t’inspire plus. Enfin, pourquoi se « forcer » à écrire sur le texte 1 si le texte 2 sort quasiment du clavier tout seul ? il est beaucoup plus productif de se concentrer sur le texte 2…

    Sinon, d’après ton résumé, ça relève (très précisément) de la Portal Fantasy (pense à Alice aux Pays des merveilles ou à Narnia, pour citer deux exemples connus). Au passage, la prochaine critique (Une affaire de famille, de Charles Stross) relève d’une idée connexe (mondes parallèles) et pourrait t’intéresser.

    En tout cas, félicitations, je suis toujours impressionné par les gens qui font preuve d’une telle imagination et d’une telle volonté d’écrire jusqu’au bout la trame de la vision qui les a habités.

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis tombée sur ton article de manière tout à fait par hasard et je ne peux m’empêcher de sourire en le lisant. Parce que ton projet d’écriture ressemble au mien en ce qui concerne son origine. Mon personnage principal est inspiré du garçon avec qui je sortais au lycée et dont j’étais littéralement folle. Maintenant, il n’a plus rien à voir avec mon amoureux (et oui, nous sommes resté ensemble !). Bref, je te souhaite beaucoup de courage pour mener ce projet. Personnellement, j’ai fini cette trilogie il y a 3 mois et j’ai passé le cap de le faire lire à quelqu’un (ce qui est une première pour mois). Surtout accroche-toi et amuse-toi! Pourquoi ne pas profiter (même si c’est bientôt la fin) de cette période de NaNo ? Personnellement, quand je n’y participais pas, voir tous ces auteurs amateurs écrire me poussait à me dépasser 🙂
    Bon courage,
    Victoire

    J'aime

    1. Merci beaucoup d’être passée par là. Je suis heureuse de savoir que je ne suis pas la seule à avoir vécue ce genre de situation 😊. Pour le Nano j’ai commencé en début de mois mais je me suis relâchée par manque de temps malheureusement. Mais dès que j’ai quelques heures le week end je continue mon histoire. Félicitations pour cette trilogie terminée. Et oui normalement une fois ce cap passé tu n’auras qu’une seule envie : le partager. Bonne continuation à toi et Bisous 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s