Confess de Colleen Hoover ♥♥♥

confess-734014-250-400

Auteur : Colleen HOOVER

Édition : Hugo Roman

Genre littéraire : New romance

Ma note : ♥♥♥

3/5

Résumé

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Je n’ai jamais lu jusqu’à présent de roman écrit par la main de Colleen Hoover. Je vais la voir à Bandol lors du Festival New Romance. Il fallait absolument que je découvre son monde et son écriture.

Mon avis

Il est vrai que dans ce genre là, j’ai un coup de coeur instantanée. Mais « Confess » même si je l’ai lu en une journée, ne m’a pas donner entière satisfaction. En fermant le livre, j’ai pu passer facilement à autre chose. J’ai été touché et transporté par l’histoire mais j’ai eu une impression de « déjà vu ».

Nous faisons la connaissance de Auburn qui est une âme torturée. Elle s’est donnée une mission et cela concerne la stabilité dans sa vie. Un être lui manque à chaque instant mais si elle doit faire profil bas pour obtenir ce qu’elle souhaite.

Par un très grand hasard, une annonce à un emploi l’interpelle et c’est en acceptant ce petit boulot d’une soirée qu’elle va apprendre à connaître Owen, l’artiste qui sait peindre un portrait rien qu’en y identifiant la confession écrite par des personnes anonymes.

L’auteur laisse le doute planer sur ce genre d’homme qu’Auburn découvre. Elle veut le faire passer pour un homme de l’ombre avec de lourds secrets. J’ai ressentis depuis le départ que cet homme, même avec un secret bien gardé, n’avait rien de louche et d’intimidant.

Owen est un personnage souriant, attentif et protecteur. Et il connaît Auburn au fond de lui (comme de par hasard n’est ce pas ?).

Mais bizarrement, je ne me suis pas sentie vraiment touchée par l’histoire. Il me manque cette profondeur dans les mots, dans la tonalité de l’histoire et dans les gestes des protagonistes. Je l’ai cherché en vain dans ce récit et cela m’a énormément manqué.

Happée par l’histoire, je l’ai été, l’intrigue est bien menée car je ne soupçonnais pas la présence d’une tierce personne. C’est pourtant le sujet prédominant dans l’histoire d’un des deux protagonistes. Les personnages sont bien travaillés. Certains dialogues m’ont fait sourire. L’histoire en elle même est bien ficelée.

Mais comme je l’ai dit plus haut, l’histoire ressemble de près à « The air he breathes« .

Je ne dirais pas pourquoi. Pour ceux et celles qui ont lu les deux romans, je vous laisse mon ressenti en orange à la fin de la chronique.

En bref

Malgré quelques petits défauts, ma lecture a été fluide. Ce n’est pas la meilleure histoire d’amour. Cela dit, l’auteur écrit très bien. Si je l’ai lu en un jour c’est grâce à son intrigue, aux caractères des différents personnages et à son écriture dynamique.

 

Explication du lien entre « Confess » et « The Air he breathes » :

Nous sommes d’accord pour dire que les deux situations dans les deux récits sont très différents mais il y a tout de même quelques ressemblances :

  • A la fin de chaque roman, il a une scène qui se déroule à l’hôpital. L’un des deux protagonistes voit et parle avec la personne la plus proche de leur compagnon/compagne. Il y a toujours ce lien avec leur passé qui les réunis pour finalité.
  • La protagoniste a un soucis avec un ami proche d’elle. Cet ami en question est amoureux d’elle et deviens dans l’histoire THE méchant qui va essayer de tout foutre en l’air.
  • Nous remarquons également la situation critique entre une mère et son enfant. L’enfant est protégé par tous les moyens de l’état de santé de la mère et de ce qui se passe autour de lui. Il devient aussi un moyen de pression pour que la mère change d’avis.

N’hésitez pas à me donner vos conclusions et vos remarques 🙂 Bises 🙂

 

Publicités

2 réflexions sur “Confess de Colleen Hoover ♥♥♥

  1. Tu m’avais expliqué sur Twitter les ressemblances entre les deux selon toi donc ça ne me surprend pas. Par contre dans ce cas c’est plutôt ‘The Air He Breathes’ qui ressemble à ‘Confess’ vu que le livre de Colleen Hoover est sorti avant XD
    Quoi qu’il en soit, étant donné que Colleen Hoover est mon auteure préférée je ne peux que te conseiller de lire ses autres livres parce que pour moi ‘Confess’ n’est pas forcément celui auquel on accroche le plus facilement. J’ai une nette préférence pour ‘Maybe Someday’ mais si tu veux, j’ai chroniqué l’intégralité de ses livres (sans aucun spoil) sur Plume Bleue, si tu veux en savoir plus ^^

    J'aime

    1. Oui absolument d’accord avec toi que « The air he breathes » est sortie après donc Confess n’a rien à se reprocher 🙂 Je lirais avec plaisir d’autres œuvres de l’auteur d’ailleurs ma wish list en est pleine 🙂 Merci pour ton commentaire. Je vais voir tes chroniques 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s