Horreur

Les décharnés, une lueur au crépuscule de Paul Clément ♥♥♥♥♥

couv57628950

Auteur : Paul Clément

Édition : Auto-Edition

Genre littéraire : Horreur

Ma note : ♥♥♥♥♥

5/5

Résumé

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.

Mais le monde bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ? »

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Cela fait un moment que je dois le lire. Fan des Residents evils, Left for dead etc je connais un peu le monde des zombies. C’est avec évidence que je me suis plongée dans ce roman.

Mon avis

Les décharnés m’a plongé dans le monde apocalyptique où seuls les zombies font la loi.

Patrick, agriculteur solitaire qui se moque de la société, vit dans une maison entouré de ses champs. Sous un soleil de plomb, il va être témoin de l’horreur se déroulant sous ses yeux. Des personnes perdent la raison et même bien plus. Il va devoir, pour se protéger, se barricader dans sa demeure. C’est sans compter sur une scène toute particulière où il va sauver une enfant des griffes de ces monstres, lui, plutôt égoïste qui ne se préoccupe que de sa personne.

Ainsi commence un roman rempli de rebondissements. Après la peur, l’incompréhension et les doutes, c’est une relation particulière qui va s’installer entre les deux protagonistes.

Le récit toutefois ne s’arrête pas dans la demeure de Patrick. Celui-ci, pour survivre avec la petite Emma, va devoir faire face à ces/ses démons mais aussi face à des survivants.

Malgré l’horreur de la situation, nous trouvons dans ce roman des moments touchants et humains, alors que certaines personnes vont perdre toute humanité et penser qu’à la survie. L’auteur nous montre bien que lorsque l’apocalypse est présente, les gens changent et peuvent devenir inhumains, protégeant leur peau.

Patrick va mûrir dans ce récit grâce à la relation avec la petite Emma. Elle va être forte dans les moments les plus difficiles.

Pour parler du roman dans son ensemble, l’auteur emploi les bons mots, parlent beaucoup d’émotions et détaillent les scènes pour que l’on puisse ressentir ses émotions. L’écriture est fluide, vibrante, sans fautes, sans points négatifs. L’auteur a compris ce que pouvait ressentir un homme entouré d’une horde de zombies avec pour seuls bruits continus : leurs hurlements, la faim qui dicte leurs pas.

De l’horreur il y en a. Des têtes sont décapitées et le sang coule à flot. Il ne faut pas avoir peur de ce genre de roman. Très bien écrit, vous serez plus absorbés par l’histoire que par les scènes d’horreurs (qui ne font pas peur en soi) même s’il faut bien tuer pour survivre.

C’est donc un sans faute pour ma part. Je vous avoue je suis sensible un peu à l’horreur et ce livre j’en ai pas fait de cauchemar (je parle pour ceux et celles qui seraient sensibles à ce genre de récit).

En bref

Ce livre m’a fait vibrer, j’ai pris conscience aussi de certaines choses. Que les hommes peuvent être sans âmes lorsque leurs vies en dépendent.

Mais je n’oublierais pas Patrick qui s’est ouvert au fil des pages grâce à l’innocence d’une jeune fille.

Merci Paul !

PS : Ma seule petite déception c’est de ne pas avoir pu connaître l’origine de l’infection.

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les décharnés, une lueur au crépuscule de Paul Clément ♥♥♥♥♥ »

  1. Et voilà… je vais devoir attendre pour le lire et du coup j’en ai encore plus envie. bon résumé. J’espère que j’aurais d’aussi bonnes critiques 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s