Les auteurs nous racontent : Interview #5

Coucou tout le monde !

Je vous présente aujourd’hui Anne-Cerise LUZY. Auto-édition également pour cette auteur. Si vous aimez la fantasy c’est par ici 🙂

 

1- Parle nous un peu de ton roman.

indexL’Opale de Feu est une saga de fantasy jeunesse en quatre volumes (deux publiés à ce jour). J’y raconte l’histoire de Cateline, une adolescente de la tribu des Sajaras. La particularité de ce peuple est que chaque humain est lié à un anima, un animal avec lequel il communique par télépathie et dont il partage des attributs (plumes, griffes, sens améliorés…). Des membres de la tribu – dont ses parents – se font enlever sous ses yeux par un peuple inconnu sans animas ; Cateline et sa meilleure amie les suivent pour leur venir en aide et sont embarquées vers un autre continent, puis une quête magique.

2- Quel est ton ressenti sur ce roman ?

Difficile d’avoir un point de vue objectif sur son propre travail. Je suis fière d’être arrivée au bout d’un (puis 2) tomes complets, finir un projet est quelque chose de plutôt difficile pour moi. Maintenant à chaque fois que je relis (quand je vérifie une info pendant que j’écris la suite par exemple) j’y vois 50 000 améliorations possibles ! Seulement je pourrais y passer ma vie et que ce soit toujours améliorable, donc à un moment il faut savoir dire stop lol ! Mon ressentit dans l’écriture… Cela dépend des phases ! Celle que je préfère est la création pure lors du tout premier jet. La réécriture après a par contre des moments plus frustrants. Et je hais la partie corrections finales ^^ !

3- Étais-tu organisée (plan, fiches etc) ?

J’ai plutôt besoin d’avoir les grandes lignes de mon roman et sa suite pour écrire. Mais elles bougent très souvent à l’écriture / la réécriture. Avant d’écrire, j’ai dû d’abord imaginer mon monde, vu que j’écris de la fantasy.

4- Combien de temps tu as mis pour le terminer ?

1 an par tome en gros, peut-être un peu plus pour le tome 1 où il a fallut mettre en place le monde, les perso et les grandes lignes de l’intrigue.

5- Si tu as des conseils à donner aux apprentis auteurs, c’est avec plaisir 🙂

Deux choses m’ont aidé à me lancer et à aller au bout d’un premier projet :

– une masterclass de Bernard Werber, je crois qu’on peut retrouver des conférences sur YouTube de lui sur l’écriture

– le MOOC écrire une œuvre de fiction de Draftquest.

Les deux se rejoignaient sur plusieurs choses d’un point de vue méthode :

+ écrire régulièrement (ça j’ai encore du mal à faire)

+ lire beaucoup (ça en revanche jamais eu de problème !)

+ Pour son manuscrit: écrire une histoire complète en allant jusqu’au bout et sans passer son temps à le modifier. L’idée est de créer une matière première qui pourra se retravailler autant que de besoin.

Entendre Bernard Werber affirmer qu’à de rares exceptions prêts TOUS les premiers jets sont mauvais (y compris les siens ou ceux de Stephen King), ça décomplexe vachement ! Le MOOC m’a en plus apporté une communauté d’écrivains avec lesquels échanger et partager nos versions non définitives. Avoir un œil extérieur sur son travail c’est important pour s’améliorer mais aussi pour prendre confiance en soi. Certains sont d’ailleurs devenus des amis.

 

Je remercie Anne-Cerise de m’avoir donner de son temps 🙂 Si son roman vous intéresse,

Voici le lien vers l’achat ebook ou broché Tome 1 et tome 2

Il faudra être un peu patient pour la suite de la série 🙂

Prochaine interview : Jeudi 16 juin

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s