La table des immortels tome 1 : La Reine de la folie de Sébastien Thréhout

couv31062783

Auteur : Sébastien Thréhout

Édition : Les éditions Nestiveqnen

Genre littéraire : Dark Fantasy

Remarque : 1er tome d’une trilogie

SP en échange d’un avis personnel. Mes avis seront toujours honnêtes et sincères.

Ma note : ♥♥♥

3/5

Résumé

L’Immortel Oboss, père de la magie et du mensonge, œuvre en secret depuis des siècles afin de détruire la Table des Immortels, cette relique honnie sur laquelle est gravé le nom de chaque Immortel et qui les prive d’une partie de leurs pouvoirs et protège les humains.

Tandis qu’il avance ses pions, son ennemi, l’ordre Sadourak et ses chevaliers dont l’armure a fusionné avec leur chair, perd chaque année de son influence et de son pouvoir.

Mais d’autres forces s’éveillent et alors que le monde d’Ern retient son souffle, la Reine de la Folie, l’Immortelle Sanne, envoie les ancêtres corrompus hanter la terre des hommes en vue de préparer le retour de son frère Oboss.

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Je remercie Babelio et son opération « Masse Critique » pour m’avoir envoyé ce roman. Je remercie également les éditions Nestiveqnen. Dans la liste présenté par Masse Critique, j’ai choisi ce roman car il m’interpellait. J’étais dans ma période lecture Fantasy et une Dark Fantasy était nouveau pour moi. J’étais excitée mais à la fois j’appréhendais cette lecture. Car je mettais les pieds dans un genre inconnu.

Mon avis

Ce monde que nous présente l’auteur et son atmosphère m’ont fait immédiatement penser à « Game of Thrones ». C’est la même ambiance, la même tension palpable dans le livre que dans la série.

Il est très difficile pour moi de vous présenter ce roman car il renferme bien des caractéristiques. Chaque partie est une histoire différente, des personnages différents, une destinée et des lieux différents.

Nous sommes plongés dans un monde chaotique créé par des êtres immortels. Les peuples vivaient autrefois sous la protection mais également sous la soumission de ces êtres très puissants. Il existe une table des immortels : les noms de tous les immortels y sont inscrits et ils ne peuvent utiliser leur magie sur les humains. Oboss, est prêt à tout pour la détruire et faire régner le malheur.

Mais, tout au long du roman nous allons suivre les aventures de certains protagonistes. L’auteur ne nous mène pas directement vers la quête et la protection de cette table des immortels. Nous sommes propulsés dans leurs vies, leurs pensées et leur devoir.

Nous faisons la connaissance d’un guerrier de Ern (le nom de leur monde) qui est un chevalier Sadourak. Les chevaliers Sadouraks ne sont plus humains, leurs corps ayant fusionnés avec une armure sacrée en fer-prié. Ils ne ressentent plus la faim, plus le besoin de dormir et sont là pour faire régner un certain ordre et protéger le monde des immortels. Deial, ce guerrier est un des plus important de l’histoire. Et c’est mon préféré.

Mais il en existe bien d’autres qui ont chacun une certaine destinée (Trantrelou, Baldir, Sanne …).

Ce roman regorge donc de démons, de magie, d’âmes perverties, de trahisons, de rois qui veulent à tout prix retrouver leur couronne. Ces histoires vont nous mener vers un seul point : l’importance des immortels.

Ce roman est donc riche, certains passages sont « gores » mais on s’adapte à ce monde.

La plume de l’auteur est fluide, ce récit est très bien écrit et l’imagination de l’auteur est débordante. L’histoire est très cohérente et reste fidèle à l’atmosphère sombre, triste et pervertie par la magie.

Mais je l’avoue au bout d’un long moment de lecture, j’ai survolé quelques passages. Certains moments peuvent être longs. Même si dans chaque partie, l’action est présente. J’ai été étonné, qu’il n’y ai pas plus de présence des êtres immortels. Mais la magie, ces monstres créés de toute pièce et les démons présents dans le livre ont compensé ce manque.

Le début a été très compliqué car il fallait suivre l’avancé de chaque personnage que l’on a pas encore tout à fait mémorisé. Cet environnement est quand même assez compliqué. Cela résulte de la très grande imagination de cet auteur Français.

J’ai passé un bon moment.

En bref

Première fois que je me plonge dans une Dark Fantasy, je n’ai pas assez d’expérience pour qualifier ce roman. Personnellement, ce monde chaotique mêlant magie, immortels, monstres etc .. m’a transporté même si j’ai lâché prise par moment. L’intrigue est bien menée, certains personnages sont même attachants ou du moins plus intéressants que d’autres, mais j’ai pris plaisir à suivre leurs péripéties.

Très bonne idée de l’auteur d’avoir inséré une carte dans son roman, ce qui m’a pas mal aidé à m’y retrouver.

 

 

Publicités

3 réflexions sur “La table des immortels tome 1 : La Reine de la folie de Sébastien Thréhout

  1. Je trouve que tu as très bien su capter l’atmosphère et les particularités du roman, et les retranscrire dans ta critique, bravo. Critique qui est très intéressante car elle montre le point de vue de quelqu’un qui n’est pas un vieux routard de la Dark Fantasy (comme ton serviteur) mais qui cherche à découvrir le genre.

    Cette critique sera donc très utile pour quelqu’un qui est dans le même cas, qui cherche à s’initier à la Dark Fantasy, mais qui a un peu peur de la réputation sulfureuse du (sous-)genre, en terme d’hémoglobine, de violence psychologique ou de sexe. Et honnêtement, le livre de Sébastien Thréhout est une bonne porte d’entrée, car il reste dans certaines limites (de « décence » et de volonté de ne pas donner forcément dans l’explicite à tout prix) allègrement pulvérisées par les leaders du (sous-)genre, comme G.R.R Martin, Glen Cook ou Joe Abercrombie.

    En tout cas, tes critiques (et vidéos) sont très agréables à lire (et visionner), c’est avec plaisir que je me suis abonné.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s